Mercedes-AMG CLA 45s

Témoin de l’évolution

Le rituel se perpétue, inlassablement, chaque nouvelle Mercedes recevant désormais sa déclinaison AMG. En total convergence avec notre époque, AMG suit les tendances, les créer, les réinventent. Un pas de plus vers le digital, au diable les conventions pré-établis, la CLA 45s c’est le livre audio, le paiement sans contact, la livraison express… 

C’est aussi une démonstration, un tour de force technique et technologique que seul les ingénieurs de la marque à l’étoile savent réaliser, boudant le statu quo. Mais cela rend il pour autant le cru mémorable ? 

Ceci n’est pas une photo de National Geographic sur les requins. Mais une CLA 45s AMG.

Extérieur : Sauce AMG 

La version berline de la berline/coupé de la Classe A devient, plus cohérente qu’avant. Son design lui est propre et désormais la petite berline a sa place au sein de la gamme Mercedes. Cette génération 2020 reçoit des optiques avants et arrières inédits, qui sont les lignes directrices de son design. La CLA fait partie de ses voiture à voire en vrai, pas en photo. C’est ainsi que l’on peut admirer ses proportions. 

La couleur blanche lui va bien, mais en Ile-de-France une petite préférence au gris s’impose.

Et, dans cette version AMG, le préparateur est venu lui greffer des éléments spécifiques. Ainsi la face avant reçoit une calandre plus ouverte et au style “Panamericana”, avec en prime des entrées d’aires plus imposantes et des ailettes sur les côtés. Loin de la philosophie, un élément, une fonction ; ces petits ajouts donnent du caractère à cette CLA. On notera tout de même les optiques à LED offrant un réel confort de conduite de nuit avec une visibilité parfaite. Nous apprécions aussi l’effort fait par Mercedes afin de cacher les nombreux capteurs des aides à la conduite, notamment dans le logo à l’étoile, permettant aucune petite boite disgracieuse sur la face avant. 

La poupe tranche ici nettement avec sa soeur la Classe A.

La CLA 45s c’est le livre audio, le paiement sans contact, la livraison express.

Le profil de la CLA est très élancé, pour autant, la version AMG ne se distingue que très peu de la version de base. Exit les magnifiques jantes multibranches AMG et les logos propres aux versions musclés, la CLA 45s reste sage. Elle conserve tout de même cette ligne coupé (d’où le “C” et le “L” de CLA), avec des portes sans encadrements et une ligne de toit fuyante vers la malle arrière. 

Ces détails sont exclusifs au modèle AMG.

La poupe quant à elle reçoit un traitement profond de la part d’AMG. Dans un premier temps, le changement du diffuseur afin de d’y intégrer les deux doubles sorties d’échappements. Elles soulignent la poupe et travaillent de concert avec ce petit aileron afin de donner un air plus dynamique à la CLA 45s. On y retrouve aussi, et sans grande surprise, la désignation du modèle et le logo AMG trônant sur la malle arrière. 

En terme de design la CLA est très loin d’une crise identitaire, elle s’affirme avec les années comme un nouveau design qui perdurera encore longtemps au sein de la très étoffée gamme de Mercedes. 

Intérieur : On ne change pas une équipe qui gagne

L’intérieur de la Classe A avait était louée d’éloges à son sujet, de la part de la presse, des clients, des partenaires. Ainsi Mercedes, fidèle à ses gènes germaniques, a seulement transposé cet intérieur dans la CLA. Et le résultat est très convaincant. 

L’interieur de la CLA est un lieu où il fait bon vivre.

Trois années se sont écoulées depuis la présentation de ce révolutionnaire intérieur. L’effet d’euphorie est encore là, le système MBUX semble très bien vieillir (peut-être car il est encore en avance sur la plus part de la production actuelle). Bien que le digital soit le point central de cet intérieur, Mercedes restera fidèle aux boutons, au toucher et à ce contact qui fait le lien entre l’homme et la machine. 

L’intérieur de cette CLA 45s est donc un merveilleux environnement pour évoluer.

Ainsi, le “clic” des aérations, les touches “pianos”, le feeling de la molette contrôlant le son, les boutons du volant sont et resteront des éléments de la classe A et CLA. Et dans votre inconscient, c’est de ces éléments dont vous vous souviendrez. C’est ça que nous aimons, l’usinage parfait d’un bouton, ces détails le rendant unique, et Mercedes est passé maître dans cet art.

Mais essuyons nos larmes vis à vis de la triste évolution des intérieurs de l’industrie de l’automobile, perdant, à chaque année qui passe un peu plus de leurs caractères. C’est finalement la dure loi de l’évolution, les filles sur Instagram aujourd’hui se ressemblent toutes, les intérieurs de voitures empruntent la même direction.

L’instrumentation est nette et précise.

Pour être honnête, nous y sommes pas encore, et cette CLA 45s en est la preuve. Qui plus est dans cette version AMG, avec ses baquets très confortables et ce volant spécifique au design épuré et à la prise en main parfaite. L’attention aux détails est omniprésente, du repose main pour le trackpad, au tapis de sol à l’épaisseur digne des berlines anglaises, au son du clignotant, tout semble avoir été usiné de la meilleure des façons.

L’intérieur de cette CLA 45s est donc un merveilleux environnement pour évoluer. A la croisée des mondes et des époques, cet intérieur restera, encore pour longtemps une référence. 

Conduite : Blitzkrieg*                                                                  

La CLA, un véhicule polyvalent.

Il y a 20 ans, dans les années 2000, développer 100 chevaux avec un litre de cylindrée était un rêve d’ingénieur. C’était aussi une époque où nous nous faisions aidé par un trombonne nommé Clippy pour écrire des mots sur un ordinateur. Époque révolue, les temps ont bien changés, désormais les jeunes créent des PowerPoint dès l’âge de 13 ans et Mercedes développe 210 chevaux avec un litre de cylindrée. Il n’y aucune faute de frappe, cette CLA 45s développe 420 chevaux d’un moteur 4 cylindres de 2,0 litres.

La transmission 4Matic sécurise la sortie en ne lâchant aucun grippe.

En dessous de cela se cache, un tour de force mécanique.

Il y a du génie mécanique chez Mercedes, et ce génie a très vite compris qu’en gardant seulement 2 roues motrices en traction, la berline allemande ressemblerait à un employé d’un fast food durant le rush du midi qui essayerait de réaliser un puzzle. En d’autres termes, il serait un peu (très) surmené. Ainsi un système 4Matic fut installé d’office, au grand bonheur de nos familles, sans lequel, elles feraient une prière chaque fois que l’on sortirait cette CLA 45s.

Mais, et c’est bien connu, les allemands ont de l’humour, un humour qui de notre côté du Rhin, est assez incompris, peut-être car nous ne sommes pas assez ouvert d’esprit, mais avouez que mettre autant d’effort à sécuriser une voiture pour au final y greffer un mode “drift” c’est assez cocasse.  En effet, grâce à un différentiel très sophistiqué, la puissance peut être envoyée en plus grand nombre sur les roues à l’extérieur du virage créant un effet de glisse. 

Mais alors, qu’en est-il derrière le volant ? 

La transmission intégrale est bien utile.

C’est dans un premier temps surprenant de part sa polyvalence, même si le confort n’est pas le maître mot, la CLA 45s n’a aucun mal à se déplacer en ville et sur des pavés. Et, plus on quitte la métropole, plus on navigue dans les modes de conduite. En confort, sur autoroute, la voiture est impressionnante, à 130 km/h, sur le 9è rapport, le moteur ne produit aucun effort en se stabilisant aux alentours de 1 200 tours/minutes. Les bruits d’airs sont absents, seuls quelques échos des gros pneumatiques peuvent venir scier le silence qui règne dans la cabine. 

C’est une voiture de geeks, d’ingénieurs prônant l’excellence mécanique et technologique.

S’arrêter après une petite ballade, et puis repartir ; et recommencer.

Sur petite route, et cette fois en mode Sport+ et Track, la CLA 45s change de vêtements et enfile son jogging et ses baskets. La suspension et la direction se rigidifient, l’échappement s’ouvre et les passages de rapports sont plus francs, la CLA devient une arme redoutable, tout en restant prévenante mais avec un niveau de rigueur châssis très élevé.

C’est une voiture créée pour être utilisée, dans toutes les conditions possible, c’est ainsi qu’elle dévoile tout son potentiel.

Les passages en courbe sont anormalement élevés, et, à la sortie, le regard se pose sur un point, les mains réajustent la trajectoire, et le pied lui, écrase l’accélérateur. La transmission 4Matic sécurise la sortie en ne lâchant aucun grippe. C’est bluffant. Malheureusement, bien que le moteur soit une pièce d’orfèvrerie mécanique il manque quelque chose au chapitre des sensations, il est peut-être si rapide et pointu que la communication avec le pilote s’estompe, comme le bruit. En effet, le bruit, bien que travaillé, mais surtout bridé dû aux normes “anti-pollution” et sonores de plus en plus strictent se révèle peu expressif. Malgré l’instauration de la transmission intégrale aucun sous virage ne survient, ainsi le feeling de la direction reste assez naturelle et précise n’esseyant pas de gommer l’envie des roues avant à partir tout droit, bénéficient aussi à la remonté d’informations dans la colonne jusqu’au conducteur.

En dehors de cela la CLA45s joue la carte de la polyvalence pas ses nombreux modes de conduites, permettant à la berline coupé allemande d’être à l’aise là où on ne l’attend pas. Mercedes a aussi joué sur la carte des aides à la conduite, assistant et maintient dans la ligne, régulateur adaptatif, freinage d’urgence tout y est. De plus la CLA anticipe et répond bien, attention tout de même, elle attend de son conducteur de ne commettre aucune erreur quant au code de la route. Un changement de ligne sans clignotant se soldera pas une remise franche de la ligne de départ. Assez surprenant et déroutant au départ. 

Détails : Les entrées d’airs sont plus grosses que les optiques.

Ainsi la CLA 45s, que beaucoup aiment comparer à la RS3 berline est fondamentalement différente, elle crée sa propre classe, c’est une voiture de geeks, d’ingénieurs prônant l’excellence mécanique et technologique à la conduite pure. 

Note, mention et conclusion

Note : 80/100

Extérieur – 16/20

Intérieur – 16/20

Moteur – 16/20

Dynamisme & Sensations – 16/20

Confort & Praticité – 16/20

Avec seulement 2 litres de cylindrée Mercedes réussit à nous proposer une voiture fun, incroyablement polyvalente et profondément intéressante. C’est une voiture créée pour être utilisée, dans toutes les conditions possible, c’est ainsi qu’elle dévoile tout son potentiel.

Un grand merci à Mercedes-Benz France pour leur confiance, en particulier à Julien pour sa disponibilité et à Jean-Luc pour son acceuil.

*Guerre éclair

Galerie photo


Posts created 54

Related Posts

Begin typing your search term above and press enter to search. Press ESC to cancel.

Back To Top