Présentation : Land Rover Range Rover Sport

Reprise de service.

Il y a quelques semaines nous avons eu la chance de participer à la présentation d’un véhicule important. Important pour sa marque, pour le marché et parce qu’il ne pointe le bout de son nez qu’une fois toutes les décennie.

Bas les masques, tout est dans le titre, il s’agit du nouveau Range Rover Sport, une référence dans le très prisé segment des SUV très premium. Cette nouvelle version a la lourde tâche de remplacer son prédécesseur (cela va de soit) qui fut un réel succès, bien que pas parfait, les mégalopoles européennes et outre-Atlantiques se sont arrachées pendant 10 ans une version plus sportive et plus abordable d’un véhicule qui a simplement inventé le segment des voitures récréatives de luxe. Il y a alors beaucoup à faire et à démontrer pour ce nouveau Range Rover Sport. 

Fin de la confusion.

Sur ce modèle 2022, tout est nouveau et cela commence par le design. Il était très fréquent de confondre l’ancien Range Rover Sport avec le Range Rover. Ce temps est révolu et cette nouvelle version creer une jonction parfaite entre le Velar et le Range Rover. Afin de faire cela, les lignes ont été fluidifiées et les optiques allongés. Le résultat donne une voiture avec une impression de plus compacte et par définition plus sportive. Pour autant, le nouveau Range Rover Sport reste un véhicule imposant avec 1,82 mètres en hauteur, plus de 2 mètres en largeur et juste en-dessous des 5 mètres pour la longueur. Pour contrer ces dimensions les roues arrières deviennent directrices, tournant jusqu’à 7,3 degrès réduisant le diamètre de braqage à 11 mètres, soit l’équivalent d’une MINI Cooper. La poupe est comme sur son grand frère au centre de l’attention avec la fin des feux en carrés et l’arrivée d’un allongement ajoutant une vraie touche de fraîcheur à ce nouveau SUV ! 

Minimalisme et page blanche. 

L’intérieur n’est évidemment pas en reste. Pour en vous parler j’ai eu le chance de m’entretenir avec Lancelot, le designer intérieur de ce nouveau Range Rover Sport, qui est français. Son but était de délaisser tous les éléments superflus. Pour cela, partir d’une feuille blanche était nécessaire afin de redessiner toute la planche de bord, le tunnel central, les sièges, les contre-portes et j’en passe… Ainsi, dixit les boutons et les éléments inutiles, par exemple les hauts-parleurs sont cachés sous un textil les rendant invisibles. L’écran central trône au milieu avec en-dessous les contrôles de la climatisation. Nous avions couvert d’éloges ce nouveau système média et c’est de nouveau le cas ici. Je salue Land Rover d’avoir suivi trois principes, l’ergonomie, l’ergonomie et l’ergonomie. 

L’un de mes plaisirs est aussi d’écouter les anecdotes associées avec le développement d’un véhicule, car on ne mesure jamais assez la quantité de tests et de réflexion pour certains petits détails. Par exemple, entre l’écran et le contrôle de climatisation se trouve une encoche afin d’y loger un smartphone. Quelque chose dont toutes les voitures devraient avoir. Lancelot me raconta les heures passées à calculer le meilleur angle afin de récupérer le téléphone facilement mais sans que ce dernier ne se déloge lors d’une accélération, même avec la version la plus puissante. Evidemment, cette version reprend les innovations de son grand frère comme l’impressionnante réduction de bruit active dans les apuis-têtes avec la stéréo Burmester. De surcroît, à la rédaction nous sommes très heureux que ce nouveau Range Rover Sport bénéficie désormais de sa propre identité le rendant indépendant du Range Rover. 

Dans dix ans et plus loin.

Avec l’arrivée des normes EURO 7 et le début des interdictions aux alentours de 2035, il est indispensable pour une voiture qui restera en vente pour 10 ans d’être en avance sur son temps. J’avais été très surpris du remaniement des moteurs chez JLR, délaissant tous ses 4 cylindres pour des 6 cylindres MHEV, une action inespérée mais très appréciable. Ainsi, ce nouveau Range Rover Sport mettra l’accent, évidemment, sur l’électrification. Cela parrait nécessaire sur notre marché français du aux taxes CO2 mais notre marché domestique n’est pas représentatif, et le diesels intéresse toujours outre-Rhin et outre-Manche.

Evidemment, dès son lancement, le nouveau Range Rover Sport sera proposé en avec un moteur thermique, 2 hybrides et 2 diesels. Le thermique est le V8 4.4 litres de 530 chevaux. Les deux diesels sont des 6 cylindres de 3.0 litres MHEV de 250 ou 350 chevaux. Enfin les hybrides sont tous deux avec un 3 litres 6 cylindres développant au choix 440 ou 510 chevaux. En France il est très propable que le moteur le plus vendu soit le l’hybride 440 chevaux, avec des caractéristiques très impressionnantes, notamment avec un 0 à 100 en 5,8 secondes et homologué pour 18g de CO2 au kilomètre et 0.8l/100km ; Le tout avec une autonomie électrique de 114 kilomètres. 

En attendant, vous comme nous, pouvons se conforter avec le configurateur disponible sur le site de Land Rover, avant d’en prendre le volant en fin d’année. 

Posts created 59

Related Posts

Begin typing your search term above and press enter to search. Press ESC to cancel.

Back To Top