Alfa Romeo, au coeur de la Renaissance.

L’idylle amoureuse liant l’automobile à Alfa Romeo est toujours présente, même 109 ans après sa création. Aujourd’hui, essuyant des années de ventes désappointantes, la marque transalpine semble avoir trouvée le chemin de la rédemption ; ayant tout une gamme à reconstruire. L’ambition donnera naissance en 2016 à la Giulia et au SUV Stelvio en 2017 avec beaucoup de nouveaux modèles attendus.

Alfa Romeo veut se voir recentrer sur la carte et ne plus performer seulement dans son marché domestique, l’objectif se veut réaliste et la marque italienne semble avoir enfin réussi à aliéner, ère moderne et héritage des plis du temps, avec des modèles allègres convergent avec la demande du marché. 

Photo tirée du spot Alfa Romeo

Giulia, le renouveau sous patronyme de l’héritage

Nous sommes en 2015, la berline d’Alfa Romeo, fastueusement nommée 159, n’est plus en production depuis 2011, cela faisait quatre ans qu’aucune berline n’était offerte dans la gamme Alfa Romeo, mais nous étions à l’aube d’un grand changement. A l’occasion du 105e anniversaire de la marque, le constructeur italien dévoile, à Arese, sa nouvelle berline au nom à la consonance bien connue puisqu’il s’agit de Giulia. En effet, en 1962 Alfa Romeo fut le premier acteur automobile à intégrer un moteur puissant dans une voiture de production courante, elle aussi produite dans l’usine d’Arese. Ainsi, avec un tel pedigree le Biscione n’avait pas le droit à l’erreur. C’est à Genève en mars 2016 que le nouveaux-né d’Arese verra le jour (ou le plafond du Palexpo, au choix), faisant connaissance avec le public. 

La Giulia est lancée, les critiques confirment l’ambition d’Alfa Romeo, l’extérieur est élégant, l’intérieur est repensé et soigné, avec une part de dynamisme savamment dosée. La Giulia se dote même d’une version Quadrifoglio, pas doute, Alfa Romeo est de retour sur le circuit. 

Credit photo : Alfa Romeo USA

Stelvio, l’Ambitieux. 

Les SUV sont l’un des vecteurs de croissance pour tous les constructeurs, Alfa Romeo se devait d’en proposer un. Alors en 2017 la marque transalpine dévoile son Stelvio, le premier SUV de son histoire. Reposant sur la même plateforme que son ainé Giulia, baptisé Giorgio, le Stelvio bénéficie des mêmes qualités en terme de dynamisme que la berline en s’inspirant de son design et créant une identité stylistique propre à Alfa Romeo. Le SUV se procure des moteurs puissants et est salué par la critique pour sa sportivité et sa polyvalence. Suivant les codes établis précédemment, le Stelvio reçoit une déclinaison Quadrifoglio permettant de concurrencer avec les Cayenne Turbo, Levante et autres SUV survitaminés. 

Credit photo : Alfa Romeo USA

Quadrifoglio Verde, l’atout du trèfle. 

Alfa Romeo le sait, une déclinaison sportive permet de mettre en avant la marque, Mercedes avec AMG, BMW avec M Sport, Audi avec S et RS d’Audi Sport… Alfa Romeo a désormais Quadrifoglio (traduction pour trèfle à quatre feuilles) disponible sur la Giulia et le Stelvio. 

Trépidante et poétique cette déclinaison puise chez son voisin Ferrari pour ses moteurs en s’appropriant, peut-être le meilleur V8 de la planète, le F154, auquel 2 cylindres sont enlevés. Ainsi les Giulia et Stelvio se retrouvent propulsé par un V6 d’origine Ferrari développant 510 chevaux construisant dès lors leurs identités. Les critiques convergent toutes pour dire que ces deux modèles représentent, dans leurs catégories respectives, les versions les plus abouties, loin des conventions et de l’aseptisation de certaines créations d’outre-Rhin, ces modèles sont désopilant, mettant le conducteur au centre de l’attention faisant de lui, le temps d’un trajet, Chef d’Orchestre d’une symphonie Italienne. Les versions Quadrifoglio font retourner Alfa Romeo à sa propre grandeur. Dans un ultime geste réflexif, le Stelvio bat le record sur le Nürburgring devant le Cayenne Turbo, Range Rover SVR en étant moins puissant que ses concurrents. La Giulia se permet de devancer de 8 secondes la Ferrari 458 Italia, battant aussi le record des berlines sur ce juge de paix qu’est le Nürburgring finissant devant les berlines allemandes, pourtant à domicile.  

Photo tirée du “Stelvio Commercial Spot” aux Etats-Unis

Quel futur ? 

Alfa Romeo ne compte pas s’arrêter là, en effet le constructeur a déjà annoncé qu’il aimerait produire un SUV plus petit que le Stelvio sur base du magnifique concept Tonale présenté début 2019 à Genève pour un horizon 2020. De surcroît, l’apparition d’un autre SUV, cette fois-ci 7 places, le Castello (“château” en Français), pourrait aussi avoir lieux en 2020. Alfa Romeo semblait aussi intéressé pour relancer la fameuse GTV, un coupé sportif. Évidemment, une remplaçante ou nouvelle variante de la Giulietta devrait faire son apparition, la version actuelle ayant été présentée il y a bientôt une décennie, à l’époque où Renault vendait encore la Clio III. 

Mais le virage pris par la marque transalpine depuis 2016 nous ravit et sommes tous impatient de voir les productions qui écriront ce nouveau chapitre de l’histoire d’Alfa Romeo ! 

Credit photo : Alfa Romeo.ch (Suisse)

Posts created 54

Related Posts

Begin typing your search term above and press enter to search. Press ESC to cancel.

Back To Top