Toyota Yaris Hybride

Rationnelle.

La Yaris a toujours eu un challenge, celui d’être commercialisée dans le monde entier et de devoir converger les attentes, des Anglais, des Français, des Japonais, des Coréens… Peu de voitures sont aussi internationales. D’autant plus lorsque nos petites compactes ne font guère grand bruit en dehors de nos frontières. La petite japonaise peut même se vanter d’être la voiture la plus produite en France, devant les constructeurs nationaux, où elle est après expédiée dans toute l’Europe. La Yaris de Toyota c’est une star interplanétaire, un choix rationnel auquel personne ne viendrait y mettre son veto si vous vouliez en acheter une.

Recette nippone

Le design de la nouvelle Yaris est reconnaissable entre tous avec une face avant agressive mais très équilibrée. Vous pourriez trouver que cette nouvelle génération a des courbes plus Européennes qu’auparavant, en effet cette quatrième génération fut dessinée en France au centre Toyota ED-2 dans le Sud-Est de la France à Sophia-Antipolis. Ainsi, on notera le travail fait sur le bouclier venant quasi se joindre au niveau de la partie inférieur. L’utilisation massive d’aluminium permet d’avoir des portières creusées, notamment à l’arrière donnant du dynamisme à cette ligne. La poupe reçoit un traitement similaire à celui du CH-R, avec un long bandeau noir élargissant visuellement la compacte japonaise.

Le design ne se voit pas déséquilibré par la présence, désormais systématique, des 5 portes qui ajoutent une habilité non négligeable. Les optiques donnent un air presque animal à cette nouvelle Yaris d’autant plus que leur dotation de série (sur notre finition) dépasse largement les concurrentes allemandes avec un éclairage totalement à LED.

Même avec ses 5 portes la Yaris reste en dessous des 4 mètres (3,94 m en longueur), dimension idéale pour les centres urbains souvent encombrés. La largeur accuse 1,74 m tandis que la hauteur culmine à 1,50 m, ces dimensions sont mises en valeur par la couleur Rouge Allure de notre modèle d’essai. Pour autant, seulement un badge très léger à l’arrière et sur les ailes avant permet de savoir qu’il s’agit de la version hybride. Finalement, faire l’impasse sur un gros logo bleu, ou une ligne verte ne serait-il pas la preuve que la Yaris est assez mature pour se passer de ces éléments ? A vous d’en juger !

C’est une indéniable réussite.

Qualité et simplicité

L’intérieur suit le dogme établit par l’extérieur. C’est différent des concurrents. Les matériaux choisis sont de très bonne facture, le volant est en cuir pleine fleur, les sièges nappés d’un tissu solide en diamant, l’instrumentation est simple et compréhensible. Tous les ingrédients sont réunis afin de créer un espace très agréable pour avaler les kilomètres. De surcroît, le nombre de rangements est impressionnant et leurs positions bien pensés, en dessous de l’écran de navigation, devant le sélecteur de vitesse, au-dessus de la boite à gants… Ces derniers ce rajoute aux traditionnels vides poches des portes et de l’accoudoir central. La position de conduite est très bonne et les sièges sont confortables, malheureusement l’assise est assez haute.

Si le design est, un peu français, le système de navigation, quant à lui, est bien japonais. Et cela se ressent. Son utilisation est plus compliqué que les concurrents et le temps d’adaptation est aussi plus long. Il y a aussi beaucoup de chance que vous ne l’utilisiez pas au profit d’Apple Car Play ou Android Auto. Cela dit, notre modèle d’essai est équipé du système audio JBL rajoutant des tweeters sur les montants « A » produisant un très bon son partout dans l’habitacle, pour les 5 passagers, qui pourront, d’ailleurs, loger leurs valises dans le vaste coffre de 286 litres.

En environnent urbain, le mélange de la boîte CVT et de l’hybridation est un régal. 

Volonté d’être hybride

Les premiers tours de roues dans Vaucresson, à proximité du siège de Toyota France, sont sans bruit, dans un calme monacal. Puis la première bosse arrive et nous sommes impressionnés par la suspension très bien réglée et au demeurant très confortable. Alors, nous nous enfonçons sur l’autoroute, lors de la phase d’accélération la boite de vitesse à transmission variable en continu à gestion électronique (autrement dit vous n’avez aucun rapport), créée, logiquement, un bruit important, mais une fois la vitesse stabilisée le constat est le même qu’au début, le calme et la volupté prime. La Yaris et sa couleur rouge évolue sans aucun mal sur voie rapide en restant stable peu importe la vitesse. 

En environnent urbain, le mélange de la boîte CVT et de l’hybridation est un régal. Aucun bruit, aucun à-coup et surtout une réserve non négligeable de puissance lorsqu’il faut s’extraire d’une situation délicate. Malgré les bouchons et le trafic parisien notre consommation dépasse très rarement les 6,5 litres au 100, à côté les concurrentes font pâles figures. Ceci est permit pour la combinaison du moteur essence et électrique travaillant en symbiose parfaite afin de réduire la consommation. Preuve que Toyota est passé maître dans l’art de l’hybridation.

Preuve que Toyota est passé maître dans l’art de l’hybridation. 

Ainsi, cette Yaris Hybride est à l’aise sur voie rapide et dans son élément en milieu urbain. Alors pour lui trouver un défaut nous décidons de l’emmener en campagne, voir si son châssis tient le coup si la direction suit la cadence. Première remarque, en roulant normalement, la consommation descend jusqu’à 3,7 litres au 100, et oui, il n’y aucune faute de frappe. La suspension se révèle prévenante, la motorisation douce, bref, malgré certaines routes abimées des Yvelines, la Yaris évolue comme dans du velours. Alors on augmente la cadence et la compacte japonaise suit sans problème. La direction remonte beaucoup d’information pour une compacte et le châssis ne fléchit pas. Le poids contenu (1 080 kg), notamment par la petite batterie, permet à la Yaris d’évoluer sur un rythme soutenu sans aucun problème. Évidemment, le petit 3 cylindres de 92 chevaux et 116 chevaux combiné avec l’assistance électrique ne vous fait pas sortir des virages comme une fusée mais permet des accélérations vives et un 0 à 100 km/h en 9,7 secondes.

Cette nouvelle Yaris est donc bien née et avec nous, le charme a opéré.

Note, Mention et Conclusion :

Note : 76/100

Extérieur – 15/20

Intérieur – 16/20

Moteur – 15/20

Dynamisme & Sensations – 13/20

Confort & Praticité – 17/20

La Yaris Hybride est l’archétype de la voiture à vivre. Rationnelle, fiable mais avec une technologie à la pointe de la modernité. C’est une indéniable réussite.

Le charme a opéré.

Un grand merci à Toyota France pour leur confiance, en particulier à Pauline !

Galerie Photo

Posts created 54

Related Posts

Begin typing your search term above and press enter to search. Press ESC to cancel.

Back To Top